Une maison qui respire

Pourquoi ventiler sa maison?

Trop isoler peut avoir des effets négatifs!air-sain

Dans les anciennes constructions, la ventilation était naturelle. L’air passait par les fenêtres, les fentes dans les murs, les fissures dans les planchers … Mais évidement, cela entrainait aussi gaspillage d’énergie considérable.
Aujourd’hui les habitations modernes sont tellement isolées que, sans ventilation, la moindre particule d’air ne peut plus s’échapper. Conséquences: un climat intérieur humide, avec des odeurs malsaines de renfermé, terrain propice aux moisissures et aux bactéries.

L’air intérieur, plus pollué que l’air extérieur

De nombreuses études récentes ont démontré que l’air que nous respirons dans nos habitations est souvent plus pollué que l’air extérieur.

Humidité ambiante

Dans une habitation, la production d’humidité est très importante, notamment à cause de la respiration. Une famille de quatre personnes produit près de 12 litres d’eau par jour!  Et il faut encore compter avec l’humidité due à la cuisson, aux bains, à la transpiration…

Ventilation mécanique

La ventilation mécanique contrôlée permet d’optimiser l’aération du bâtiment quel que soit le temps ou la saison. La quantité d’air, introduite dans le bâtiment est réglée en fonction des besoins, sans consommation d’énergie excessive .

ventil1ventil2ventil3ventil4

Quatre systèmes sont envisageables :

  1.  Alimentation et évacuation naturelles: ouvertures d’alimentation réglables. Conduits verticaux (souvent en haut des fenêtres) débouchant en toiture.
  2. Alimentation mécanique et évacuation naturelle; Un groupe de pulsion ainsi qu’un réseau de conduits pulsent l’air neuf.
  3.  Alimentation naturelle et évacuation mécanique: un groupe d’extraction évacue l’air vicié.
  4. alimentation et évacuation mécaniques (“double-flux”).

La ventilation occasionne une consommation supplémentaire d’énergie, mais celle-ci reste minime par rapport aux déperditions ainsi évitées.

Pour les maisons passives, seul le système 4 est applicable car c’est le seul à permettre la récupération de la chaleur sur l’air extrait, ce qui constitue une caractéristique indispensable des standards de la maison passive en matière d’économie d’énergie.