Pompes à chaleur

Ambiance idéale en toute saison

Comment fonctionne une pompe à chaleur?

Une pompe à chaleur puise la chaleur dans son environnement direct.  Cette chaleur est amenée de la source ( air,eau, terre)  à la pompe au travers d’un liquide. La pompe accroît cette chaleur et la transmet (via un échangeur thermique) au circuit de chauffage (radiateurs/chauffage au sol).

shema-pompes

Une pompe à chaleur comporte plusieurs éléments :

Des capteurs extérieurs: puisent la chaleur dans l’environnement direct
Un évaporateur : extrait la chaleur du liquide par évaporation.
Un compresseur : en comprimant la vapeur, la température augmente.
Un condenseur : un liquide de refroidissement fait condenser la vapeur, qui donne ainsi sa chaleur au système de chauffage.
Des émetteurs: diffusent la chaleur dans votre habitation
Un détendeur : le liquide condensé retourne vers le système de la pompe.

Quels sont les types de pompes à chaleur disponibles sur le marché ?

Vous avez le choix entre différents types de pompe à chaleur :

Aérothermique

  • Air-eau:  La pompe tire la chaleur de l’air extérieur et la transmet à l’eau sanitaire ou de chauffage
  •  Air-air : La pompe tire la chaleur de l’air extérieur et la transmet à  L’air intérieur

système nécessitant l’investissement le plus limité, mais  également le plus susceptible de factures d’électricité élevées.


Vidéo publicitaire logo_atlantic-climatisation

Aquathermique

Eau-eau:  La pompe tire la chaleur de l’eau souterraine ou de surface et la transmet à l’eau sanitaire ou de chauffage.
peu utilisée en Belgique dans les constructions résidentielles, car elle requiert un investissement plus élevé et son applicabilité est limitée.

Géothermique

Sol-eau:  La pompe tire la chaleur du sol par un réseau de conduites et la transmet à l’eau sanitaire ou de chauffage. Vous avez le choix entre deux systèmes:

  • Échangeur thermique vertical d’eau souterraine : requiert des forages. Les conduites placées dans le sol contiennent des sondes capables de puiser de la chaleur jusqu’à 100 mètres de profondeur.
  • Échangeur thermique horizontal d’eau souterraine : idéal pour qui possède un grand jardin n’ayant pas encore été aménagé. Il comporte un réseau de conduites placées à au moins 1 mètre sous terre.